Made in Commentry

Ecouter le contenu

Ce n’est pas le dernier tube de l’été mais celui d’une vie passée à revenir inlassablement à la cité du Forgeron. Annie Gautrat, Annie Charden, et depuis 43 ans, Annie D’Alba, MNV a rencontré ces trois « Annie » qui ont fait de la « petite » Stone commentryenne, la grande star des duos des années 70.

En écho à la grande expo du Mupop « Les tubes de l’été », qui mettra notamment en scène celui de « Made in Normandie » avec des costumes et des disques de l’époque, Stone nous raconte son « Avventura » et sa carrière qui a explosé quand, avec Éric Charden, en couple dans la vie, elle se met à chanter en duo. Duo qui, jusqu’alors en France, ne faisait pas du tout recette.

« Notre duo est né d’un hasard. Alors que nous vendions honorablement nos disques chacun de notre côté en solo, sur l’un de mes albums sorti en 1971, Éric chante dans « Le seul bébé qui ne pleure pas ». Ce n’était pas un duo, juste une deuxième voix mais grâce à ce titre le disque miraculeusement se vend à 500 000 exemplaires… ».

De là, elle raconte que les auteurs et les producteurs qui ont senti le filon, leur demandent illico de chanter en duo. Si Stone est de suite partante, Éric lui, plus retors à cette idée, traîne les pieds. Mais bon, il finit par accepter en disant : « J’ai une valse qui pourrait le faire ». Et c’est  « L’avventura ». Éric Charden a composé la musique, Franck Thomas et Michel Riva, le texte. Nous sommes en 71, le 45 tours se vend alors à  3 millions d’exemplaires  : « ce fut le record de France » rajoute fièrement Mario D’Alba, l’époux de Stone.

Il reprend la parole, en grand professionnel qu’il est : « je suis musicien moi aussi, et je peux vous dire que l’on espère tous faire des tubes, je n’ai jamais eu cette chance, même si j’ai toujours bien vendu mes disques. Un tube ça ne se décide pas, c’est toujours une surprise. » Durant les trois ans qui vont suivre, Stone et Charden, ce duo glamour et pionnier en France, enchaînera les succès qui feront passer leur statut de vedettes à celui de Stars. Avec des titres comme « Laisse aller la musique », « Le prix des allumettes »,  « Made in Normandie », « L’Amour pas la charité »… le duo va s’envoler au firmament des étoiles pendant que le couple lui, retombera par terre mais non sans conserver entre eux le lien filial indéfectible de leur fils Baptiste né en 1972. En 1974, Stone et Charden se séparent en toute intelligence.

Ce qui fera bien les affaires de Mario malheureux avec « sa Lilou » et secrètement franc fou amoureux d’Annie depuis toujours. Ce sera cependant elle qui fera « Le premier pas ». Ils se marient, et offrent à Baptiste un frère Martin et une sœur Daisy. 43 ans après, ils sont toujours aussi amoureux et soudés. Annie, l’ex Miss Bitnik avec le ténébreux Éric a réussi sa vie de star en duo, Annie, la chanteuse vedette, mais femme et maman d’abord, avec Mario (qui rime très bien avec impresario) a mené sa vie et son couple avec brio.

« RAVIE D’AVOIR MOINS DE NOTORIÉTÉ »

Annie reprend : « en fait, ces succès à répétition c’était formidable, bien sûr, mais en même temps l’un comme l’autre on en a eu vite marre. Éric avait d’autres projets comme de monter sa comédie musicale  « May Flower » et moi, je préférais être libre, ce qui est très difficile quand on est célèbre à ce point. Je ne pouvais plus aller acheter ma baguette, ni aller au marché sans me déguiser avec une perruque ou autre. être une star c’est délicat. Car si les gens sont toujours très gentils en venant vous aborder, c’était parfois un peu enva-

hissant. La rançon de la gloire bien sûr mais c’est bien pour cela que je suis ravie d’avoir moins de notoriété. D’autant que je n’ai plus à solliciter personne, je n’en ai plus besoin. On m’appelle pour tel ou tel gala, que j’accepte si je peux ou pas. Non cela ne me dérange pas du tout de savoir que beaucoup moins de gens me connaissent. Il y a deux générations derrière moi tout de même, c’est normal ».

Et Mario de rectifier les propos de sa toujours star préférée : « tu ne fais pas 50 galas, 80 à 100 émissions de TV et de radio par an, un livre vendu à 15 000 exemplaires, sans être connue et reconnue ! L’histoire c’est que pour Annie tout commence en 1966 et qu’en 2019, ça continue toujours ici où nous vivons dans la maison de ses grands-parents, à Paris comme à Montluçon. » Stone sans Charden mais avec Mario, c’est une tribu, une « petite entreprise » d’artistes familiale, qui marche très bien. Et MNV en est ravi, tant l’un et l’autre sont adorables, humains, sympathiques et généreux aussi bien avec les gens qu’avec les animaux qu’ils recueillent chez eux.

Un tuyau : les nouvelles stars à tubes d’aujourd’hui peuvent en prendre de la graine !

Auteur : cd – MNV 678